30 août 2016

Emmanuelle Brugerolles, Gabriel Batalla, Lucile Causse, Hortense Longequeue, Anne-Cécile Moheng, Marine Roberton, Célia Zuber

 
Jean-Michel Chevotet, Hôtel Amelot, vus de la façade sur cour. Exposition Hôtels particuliers à Paris, Cabinet des dessins Jean Bonna, 2016.


Emmanuelle Brugerolles, Gabriel Batalla, Lucile Causse, Hortense Longequeue, Anne-Cécile Moheng, Marine Roberton, Célia Zuber, historiens de l'art / XVème-XXème siècle.

Le Cabinet des dessins Jean Bonna, espace voué à la conservation et à la mise en valeur des collections de dessins de l’Ecole des Beaux-Arts, est également un lieu de recherche et de transmission. Aménagé en 2005 au sein du Palais des études, grâce au mécénat de Jean Bonna, il accueille une partie des 25 000 dessins que possède l’Ecole des Beaux-Arts, en particulier les 3 000 feuilles de la donation Mathias Polakovits. Chaque année, le Cabinet organise deux expositions de dessins anciens et une exposition de dessins contemporains, autour desquelles sont menées des actions de médiation à destination de publics variés mais aussi un important travail de recherche portant sur les collections de dessins de l’Ecole des Beaux-Arts. 

Au sein de VIA FERRATA, six historiens de l’art ayant contribué aux activités du Cabinet des dessins dirigé par Emmanuelle Brugerolles sont en charge de l’enseignement de l’Histoire des arts du XVe au XXe siècle.
Dans le cadre d’un programme de cours organisé de façon thématique, Gabriel Batalla, Lucile Causse, Hortense Longequeue, Anne-Cécile Moheng, Marine Roberton et Célia Zuber abordent de grandes notions et de grands temps forts de la création artistique en Occident, en privilégiant le point de vue de l’artiste, ses conditions de travail et de formation, ses choix, ses contraintes, ses découvertes et ses influences. Leur objectif est aussi, dans la mesure du possible, d’offrir aux élèves de VIA FERRATA un enseignement adapté à leurs projets personnels, afin d’enrichir leurs propres réflexions et préoccupations artistiques.