13 janvier 2020

Rencontre avec Sara Favriau






Les étudiants de VIA FERRATA reçoivent régulièrement la visite d'un artiste qui vient présenter son parcours et son travail. Mardi 7 janvier ils ont rencontré Sara Favriau.

"Entre images et sculptures ; tel est l’interstice où se situent les oeuvres de Sara Favriau. Images, parce qu’elles reproduisent des formes reconnaissables ; sculptures, parce qu’elles se déploient dans l’espace, jouent des pleins et des vides, des points de vue et des échelles, des distances et des proximités, du dedans et du dehors. Réalisé à partir de matériaux et de procédés à la fois simples et radicaux, elles appartiennent aussi bien à l’espace physique que mental, engageant un cheminement du corps et de l’esprit à même d’activer leur potentiel frictionnel (Sarah Ihler Meyer). 

Sara Favriau est lauréate du Prix des Amis du Palais de Tokyo 2015. En 2016, elle bénéficie d’une exposition personnelle au Palais de Tokyo : La redite en somme, ne s’amuse pas de sa répétition singulière. En 2017, Elle expose en solo-show au Château de Chaumont, à Independent Brussels et effectue une résidence : Arts et monde du travail avec Ministère de la Culture, en partenariat avec le CNEAI. En 2018, elle participe à la première Biennale de Bangkok Beyond Bliss en tant qu’invité d’honneur. En 2019, elle effectue la résidence French Los Angeles Exchange (FLAX) et participe à la première Biennale de Rabat. Le travail de Sara Favriau est présent dans de nombreuses collections publiques : FMAC (collection de la ville de Paris), FDAC Essonne, MAC VAL (installation pérenne)…"


Visuel 1 : lyrisme pour composition partielle : C’est un mas d’une grande beauté dans lequel la pierre était infiltrée de paraboles vertes, plantureuses. Elles ravageaient les fondations, formant un jardin de délices. Un plaisir, très vite un supplice de savoir ce présent paraître bientôt, comme un mouton de poussière. 
2019 - vue d’exposition, la Graineterie, Plâtre - dimensions variables 

Visuel 2 : rien n’est moins comparable, 2018 - vue d’exposition, Biennale de Bangkok Beyond Bliss, bois Teng, Teck, Padouk - 5 grumes de 480 x 35 cm 

Visuel 3 : la redite en somme, ne s’amuse pas de sa répétition singulière 2016 - vue d’exposition Palais de Tokyo - Bois Douglas, dimension variable 


Le Site Internet de Sara Favriau.




Suivez en direct toute l'actualité de VIA FERRATA sur sa page Facebook.